10 façons de garder les PC au frais pendant l'été

10 façons de garder les PC au frais pendant l'été

Protégez-vous contre les pannes matérielles en suivant quelques conseils simples qui aideront votre PC à lutter contre la chaleur.

Bien que la plupart des entreprises accordent une grande importance au refroidissement des centres de données, il est parfois facile d'oublier que les PC de bureau doivent également être maintenus au frais. Une chaleur excessive peut entraîner la défaillance d'un certain nombre de composants matériels. Voici 10 conseils simples pour garder vos PC de bureau au frais pendant les chauds mois d'été (et au-delà).

1 : Prenez l'habitude de vérifier les ventilateurs.

Dans presque toutes les entreprises, le personnel du service d'assistance se rend régulièrement au bureau des utilisateurs pour diagnostiquer et réparer les problèmes matériels. Ce faisant, il est bon de s'assurer que les ventilateurs des PC fonctionnent. De temps en temps, les ventilateurs de l'alimentation et du boîtier brûlent. Lorsque cela se produit, il n'y a pas forcément de symptômes immédiats. Si vous pouvez repérer le problème et le corriger avant que les symptômes ne commencent à apparaître, vous pourrez peut-être éviter à l'utilisateur d'appeler le service d'assistance.

2 : Restez à l'affût de la poussière

Il existe plusieurs problèmes liés à la chaleur causés par la poussière qu'autre chose. Si la poussière obstrue la prise d'air d'un PC, l'air ne circule pas correctement dans le boîtier et le PC peut surchauffer. Assurez-vous que le personnel de nettoyage nettoie les PC des utilisateurs dans le cadre de son régime de nettoyage régulier.

3 : Utilisez les câbles les plus courts possibles

Utilisez les câbles les plus courts possibles

Chaque fois que vous réparez un PC, essayez d'éviter d'utiliser des câbles trop longs. Les câbles longs peuvent prendre de la place dans le boîtier et empêcher la circulation de l'air. Nous avons récemment vu un PC utilisant un bloc d'alimentation qui avait été prévu pour un boîtier tour de grande taille. Ce bloc d'alimentation avait des câbles très longs qui prenaient presque tout l'espace dans le boîtier de l'ordinateur. Le problème n'a été détecté que lorsque l'utilisateur a enregistré un déclic, qui s'est avéré être causé par l'un des fils entrant en contact avec le ventilateur du CPU.

4 : Ajoutez des ventilateurs PC

Ajoutez des ventilateurs PC

Parfois, les utilisateurs intensifs ont besoin de PC qui génèrent un peu plus de chaleur que la moyenne des ordinateurs de bureau. Par exemple, un PC contenant plusieurs disques durs peut être très chaud. Si vous avez des PC de ce type dans votre bureau, vérifiez si les boîtiers peuvent accueillir des ventilateurs supplémentaires. Les fabricants de boîtiers laissent souvent de la place pour l'installation de ventilateurs supplémentaires. J'ai également vu des cas de PC équipés de ventilateurs plus petits que ce que le boîtier peut accueillir.

5 : Évitez d'enfermer le PC

Beaucoup de bureaux sont conçus plus pour l'esthétique que pour la fonctionnalité. Certains comprennent une armoire d'ordinateur qui est conçue pour garder le PC hors de vue. Le problème de ces armoires est qu'elles empêchent l'air de circuler. Par conséquent, l'ordinateur continue de recycler le même air, le réchauffant un peu plus à chaque fois qu'il traverse le boîtier. La température peut finir par augmenter au point que les composants commencent à tomber en panne.

6 : Utilisez les protège-câbles.

Utilisez les protège-câbles

Certains boîtiers d'ordinateur sont équipés de canaux spéciaux pour les câbles. L'utilisation de ces types de canaux ou d'autres protections de câbles permet de maintenir les câbles sur le côté afin qu'ils ne bloquent pas le flux d'air dans le boîtier.

7 : Vérifiez les paramètres de température du BIOS

Jetez un coup d'œil aux paramètres du BIOS relatifs à la température. La plupart des PC récents ont des paramètres BIOS qui peuvent être configurés pour éteindre le PC s'il atteint une certaine température. Certains PC ont également des paramètres BIOS qui génèrent une alerte en cas de défaillance du ventilateur du processeur ou du ventilateur du boîtier.

8 : Mettez votre PC en veille prolongée lorsqu'il n'est pas utilisé.

Mettez votre PC en veille prolongée lorsqu'il n'est pas utilisé

Voici une chose très simple que vous pouvez faire pour aider à contrôler la chaleur : Configurez les PC pour qu'ils passent en mode hibernation pendant les périodes d'inactivité. Cela permet non seulement d'économiser de l'électricité, mais aussi de donner au PC la possibilité de se refroidir.

9 : Utilisez des disques durs à état solide

Utilisez des disques durs à état solide

Une autre excellente option pour contrôler la chaleur est de commencer à remplacer les disques durs traditionnels par des disques durs à état solide. Les disques durs à semi-conducteurs ne contiennent aucune pièce mobile et fonctionnent donc à une température plus basse que les disques durs ordinaires. Si vous voulez savoir la différence entre un SSD ou un HDD pour faire le bon choix de votre disque dur interne ou externe, Veuillez consulter notre article : DISQUE DUR SSD OU DISQUE DUR HDD : LEQUEL EST LE MEILLEUR POUR VOUS ?

10 : Envisagez des produits de refroidissement alternatifs

Envisagez des produits de refroidissement alternatifs

Il peut arriver que vous deviez faire preuve d'un peu de créativité lorsqu'il s'agit de trouver un moyen de refroidir un PC de bureau haut de gamme. Si l'installation de ventilateurs de boîtier supplémentaires ne suffit pas, vous pouvez utiliser d'autres produits de refroidissement. Par exemple, les radiateurs de mémoire et les refroidisseurs PC de disque dur peuvent contribuer à faire baisser la température des différents composants. Si vous trouvez que l'air ne circule pas suffisamment dans le boîtier, vous pouvez envisager d'installer une unité de refroidissement dans une baie de disque vide. Bien sûr, si vous voulez aller jusqu'au bout, vous pouvez toujours utiliser le refroidissement par liquide.